Texte à méditer :  Devenir partenaire et avoir votre bannière ici avec lien vers votre site: Cliquer ICI   
Menu

Fermer Partenaires

Fermer Diaporamas

Fermer Tutoriels en Vidéo

Fermer Outils Web

Fermer Panorama

Fermer Articles

Fermer Cours Programmation

Fermer Vidéos

Fermer Informatique Débutants

Fermer Cours en vidéo

Logiciels gratuits

Fermer Bureautique

Fermer Dernières mises à jour

Fermer E-Mail

Fermer Multimédia

Fermer Réseaux

Fermer utilitaires

Ateliers Privés
Créations Thoms87

Liste Privée

Demande d'inscription
Nouvelles des Amis
home.gifBienvenue sur Thoms87

 

 


Votre site de partage entre Internautes débutants ou expérimentés. Que ce soit pour une toute première initiation ou pour découvrir de nouveaux logiciels, pour progresser ou pour se distraire.
Les principales techniques de l'informatique multimédia, communication, bureautique, photo numérique, vidéo, dépannage, discussion...

Et

Toutes les idées sur le numérique ...

Alors, inscrivez vous c'est Gratuit

S'Inscrire





news.gifLes 6 dernières nouvelles


Skype 8 : pas d’échappatoire, il faudra migrer - par Thoms le 18/07/2018 @ 11:18

Skype 8 : pas d’échappatoire, il faudra migrer

Mise à jour : Microsoft alerte ses utilisateurs sur l’évolution des futures mises à jour de Skype : à compter du mois de septembre, il ne sera plus possible d’utiliser la branche 7.x du logiciel de visioconférence et tous les utilisateurs Windows seront invités à passer sur la version 8.

Par Louis Adam | Mardi 17 Juillet 2018

Difficile de s’y retrouver dans les différentes versions de Skype : depuis son rachat par Microsoft, le logiciel de visioconférence a en effet évolué dans tous les sens. Les utilisateurs de Skype sous Windows peuvent ainsi choisir d’opter pour Skype 7.x, aussi connu sous le nom de version « classic », ou bien choisir Skype 8, la nouvelle version du logiciel publiée par Microsoft en fin d’année dernière, ou encore préférer la version UWP, pour Windows 10 desktop et mobile. Chacune de ses versions était maintenue indépendamment, mais Microsoft annonce vouloir mettre fin au support de sa version Classic et entend rediriger ses utilisateurs vers Skype 8 à partir du 1er septembre 2018.

Dans un post de blog, Microsoft indique ainsi à ses utilisateurs qu’à partir du 1 septembre 2018, la version 7 de Skype, ou version « classic » cesserait complètement de fonctionner et que ceux qui souhaiteraient continuer à utiliser le logiciel seront contraint de passer sur la version 8.

« Nous déployons constamment des améliorations du le logiciel, et cela signifie que nous devons mettre fin au support de certains services et versions devenues obsolètes » explique Microsoft sur son blog. En d’autres termes, Microsoft aimerait bien se débarrasser des versions jugées aujourd’hui obsolètes et mettre tous ses utilisateurs dans le même panier, à savoir celui de Skype 8.

La dernière version de la version 8 de Skype est la version 8.25. Les utilisateurs des versions Classic devront appliquer la mise à jour automatique qui leur sera proposée durant l’été afin de rester à jour, sans quoi ils ne pourront plus accéder au service au début du mois de septembre. La version 8 de Skype embarque tout un lot de nouvelles fonctionnalités par rapport à a version Classic, notamment des améliorations de qualité d’image pour la visioconférence.

Parmi les raisons qui peuvent pousser Skype à rassembler ses utilisateurs sous une seule et même bannière, on peut rappeler que des failles de sécurité avaient été découvertes en début d’année au sein de Skype Classic. Corrigées depuis longtemps dans les versions 8 du logiciel, elles continuaient d’affecter les versions plus datées du logiciel. Pour des raisons de sécurité, il était donc recommandé de passer sur Skype 8. Ça sera maintenant inévitable à partir du 1er septembre.

... / ... Lire la suite


Windows 10 : Microsoft renonce à imposer Edge depuis Courrier ou Mail - par Thoms le 11/07/2018 @ 11:31

Windows 10 : Microsoft renonce à imposer Edge depuis Courrier ou Mail

Application : La grosse ficelle pour tenter d'accélérer l'adoption de son navigateur n'est pas passée inaperçue. Et provoque un joli rétropédalage.


Par La rédaction de ZDNet.fr | Mardi 10 Juillet 2018


En mars dernier, Microsoft tentait une manoeuvre pour favoriser l'utilisation de son navigateur Edge au sein de Windows 10. Dans une version test de l'OS, les liens cliqués depuis un mail dans Courrier ou Mail (l'application d'email par défaut) s'ouvrait dans le navigateur maison, même si un autre outil était défini par défaut par l'utilisateur comme Google Chrome, Mozilla FireFox ou tout autre navigateur. 

"Nous allons commencer à tester un changement dans lequel les liens cliqués dans l'application Windows Mail s'ouvriront dans Microsoft Edge, qui offre la meilleure expérience, la plus sûre et la plus cohérente sur Windows 10 et sur vos terminaux" assurait l'éditeur auprès des membres du programme Windows Insider. Provoquant immédiatement une grogne de ces derniers.

Cette décision n'est pas passée inaperçue des spécialistes de Windows et de Microsoft, en particulier du fait de ses agissements passés sur le marché des navigateurs - sanctionnés par le régulateur européen notamment.

La supériorité revendiquée de Edge sur les autres navigateurs suscite par ailleurs un certain scepticisme. Paul Thurrott, un expert reconnu de Windows, ne manque pas d'ironiser sur Twitter au sujet de cette décision de Microsoft.


En mars dernier, Microsoft tentait une manoeuvre pour favoriser l'utilisation de son navigateur Edge au sein de Windows 10. Dans une version test de l'OS, les liens cliqués depuis un mail dans Courrier ou Mail (l'application d'email par défaut) s'ouvrait dans le navigateur maison, même si un autre outil était défini par défaut par l'utilisateur comme Google Chrome, Mozilla FireFox ou tout autre navigateur.

"Nous voulons que les gens utilisent notre produit. Devrions nous:
a) Faire un meilleur produit ou b) Ne pas leur donner le choix et leur coincer ce produit inférieur au fond de la gorge ? Ce n'est pas une question normale à poser."

Aujourd'hui, face à la polémique, Microsoft effectue un rétropédalage. La dernière build de Windows 10 propose une option qui permet de choisir entre l'ouverture systématique des liens dans Microsoft Edge ou non. Si la case non est cochée, c'est bien le navigateur choisi par défaut qui ouvrira un lien depuis l'application de messagerie. Reste à savoir si cette option sera maintenue dans la prochaine version finale de Windows 10.
Rappelons que malgré l'intégration de Edge à Windows 10, Microsoft n'a fait aucun progrès dans sa bataille contre la domination de Google Chrome sur Windows 10 PC. La firme de Redmond continue d'essayer de trouver des moyens d'inciter les utilisateurs de Windows de l'essayer.

Jusqu'à présent, les campagnes de Microsoft en matière de sécurité, d'amélioration de l'autonomie et d'intégration avec ses autres applications ont convaincu très peu d'utilisateurs de Windows 10 d'adopter Edge.

Si Windows 10 est devenu la version de l'OS la plus répandue, supplantant ainsi Windows 7, ce développement ne contribue que très peu à la croissance d'Edge (qui représente moins de 5% de parts). Parallèlement, Internet Explorer, le navigateur historique de Microsoft, continue de décliner.

... / ... Lire la suite


Gmail : oui, des tiers lisent vos mails, et vous auriez dû le savoir - par Thoms le 05/07/2018 @ 09:31

Gmail : oui, des tiers lisent vos mails, et vous auriez dû le savoir

Technologie : Google admet que des développeurs tiers puissent lire vos mails. Mais ce sont de gentils développeurs, validés par Google. Et surtout, au lieu de vous plaindre, vous devriez avant tout apprendre à lire. Car tout est expliqué dans la gestion des autorisations de l'outil.

Par La rédaction de ZDNet.fr | Mercredi 04 Juillet 2018

Oui, admet Google, des développeurs tiers, c'est à dire ne travaillant pas pour Google, peuvent lire vos mails. Mais ce sont de gentils développeurs. Et surtout, au lieu de vous plaindre, vous devriez avant tout apprendre à lire.


"Nous travaillons continuellement pour valider les développeurs et leurs applications qui s'intègrent à Gmail (...), et nous donnons aux administrateurs et aux consommateurs la transparence et le contrôle sur la façon dont leurs données sont utilisées" relève dans un billet de blog destiné à déminer la polémique Suzanne Frey, la responsable de la sécurité de Google.

"Vous pouvez vérifier les autorisations que vous avez accordées à des applications autres que Google et les révoquer si vous le souhaitez" dit-elle. "Pour les utilisateurs de G Suite, les administrateurs peuvent contrôler quelles applications non-Google peuvent accéder aux données de leurs utilisateurs en les mettant en liste blanche".

"Examen automatisé et manuel du développeur"

Google détaille également le processus de vérification qui amène des tiers à travailler sur vos données. On y trouve "un examen automatisé et manuel du développeur", "une évaluation de la politique de confidentialité" et "des tests in-app pour s'assurer que l'application fonctionne comme elle le doit".

Preuve du sérieux de sa démarche, Google affirme avoir déjà suspendu des applications qui ne respectaient pas (ou plus) ces règles.

Hier le Wall Street Journal révélait que si Google avait cessé de scanner les emails des utilisateurs de son service Gmail, ses partenaires avaient les mains libres pour le faire.

... / ... Lire la suite


Faut-il couvrir sa webcam ? Ce spyware enregistre son et image - par Thoms le 12/06/2018 @ 10:59

Faut-il couvrir sa webcam ? Ce spyware enregistre son et image

Sécurité : Le logiciel malveillant InvisiMole se répand de manière très ciblée et se déploie de manière à éviter toute détection - et les chercheurs en sécurité ignorent comment il infecte ses victimes.


Par La rédaction de ZDNet.fr | Mardi 12 Juin 2018

Un outil malveillant de cyber-espionnage récemment découvert transforme les PC en postes d'écoute, permettant aux pirates d'écouter des conversations et de prendre des photos en utilisant la machine compromise.

Surnommée InvisiMole, la campagne est active depuis 2013 mais vient juste d'être découverte, mettant en évidence la nature particulièrement furtive des attaques.

Campagne active depuis 2013

Le malware a été détaillé par des chercheurs d'ESET, après avoir été découvert sur des ordinateurs compromis en Ukraine et en Russie. On pense que la campagne est très ciblée, avec seulement quelques douzaines d'ordinateurs affectés. Les cibles sont en revanche de grande envergure et de grande valeur pour les attaquants.

ESET précise que le logiciel malveillant transforme l'ordinateur infecté "en une caméra vidéo, laissant les attaquants voir et entendre ce qui se passe dans le bureau de la victime ou à tout autre endroit où se trouve leur terminal."

Les auteurs de la campagne ont si bien réussi à couvrir leurs traces que les chercheurs ignorent qui est derrière InvisiMole. Une chose est certaine : la nature puissante de l'outil le place parmi les campagnes d'espionnage les plus sophistiquées.

"InvisiMole est un logiciel espion entièrement équipé dont les capacités riches peuvent certainement rivaliser avec d'autres outils d'espionnage vus dans la nature" juge Zuzana Hromcová, analyste en malware pour ESET.

Le malware a notamment la capacité d'enregistrer le son en utilisant les périphériques audio d'entrée de la machine, mais aussi de prendre des captures d'écran sur l'ordinateur infecté. Les chercheurs notent que des captures d'écran de chaque fenêtre ouverte peuvent être capturées séparément, ce qui permet aux attaquants de prendre des captures d'écran des applications et des informations qui s'exécutent en arrière-plan.
Le logiciel malveillant permet également à l'attaquant d'ouvrir, de créer et de supprimer des fichiers, de lister toutes les informations sur le système et plus encore - avec des attaquants attentifs à ne pas laisser de traces de cette activité.


... / ... Lire la suite


Windows 10 : bientôt une option 'Passer en mode S' ? - par Thoms le 11/06/2018 @ 10:53

Windows 10 : bientôt une option 'Passer en mode S' ?

Technologie : La dernière version de Windows 10 Redstone 5 de Microsoft inclut une indication sur une nouvelle fonctionnalité liée au Mode S, ainsi que de nouvelles options de provisioning de Windows Autopilot.


Par Mary Jo Foley | Vendredi 08 Juin 2018

La version de test de Windows 10 Redstone 5 de cette semaine comprend un indice suggérant l’ajout possible par Microsoft d’une option  «Passer en mode S. »

La façon exacte dont une telle option pourrait fonctionner reste à préciser. L'option hte semble susceptible d'être ajoutée aux Paramètres, comme décrit par Paul Thurrott sur Thurrot.com.

Quitter et activer le Mode S facilement

À l'heure actuelle, à compter de la mise à jour d’avril de Windows 10 avril 2018 récemment lancée, les utilisateurs peuvent quitter le mode S via une application du Store de Microsoft. Ils ne peuvent en revanche y revenir facilement.

Windows 10 S Mode, pour mémoire, est un mode verrouillé des diverses éditions de Windows 10 (Home, Pro, Entreprise et Éducation) qui permet aux utilisateurs de n'exécuter que des applications Microsoft Store. Il est conçu pour être plus sûr et moins sujet à une altération des performances au fil du temps. Le passage du mode S à une version complète de Windows 10 est gratuit pour tous les utilisateurs.

Thurrott et d'autres spéculent, ou du moins espèrent, que les utilisateurs pourraient utiliser le mode à venir pour se déconnecter temporairement, afin par exemple d'installer des pilotes et des applications non- téléchargeables sur le Store.

Ils pourraient ensuite revenir au mode S sans que ces applications ne soient bloquées ou ne disparaissent. Je dois dire que je suis curieuse de voir comment cette option fonctionnerait. Je pense qu’une telle fonction supprimerait toute proposition de valeur de sécurité ou de performance que le S Mode prétend apporter - à moins que de nouveaux contrôles non-divulgués n’accompagnent cette option.


J'ai demandé à Microsoft un commentaire au sujet de cette possible option « Passer en mode S ». Je suis curieuse de savoir s’il s’agit de plus qu'un simple moyen de passer en mode S sans avoir besoin d'une application Store, ou de quelque chose permettant aux utilisateurs de basculer entre le mode S et les éditions Windows 10 normales. Pas de retour pour le moment.
Windows 10 passe en pilotage automatique

Autres annonces Windows 10 : Microsoft lance cette semaine de nouvelles fonctionnalités Windows Autopilot pour Windows Insiders.

Windows Autopilot est la technologie de Microsoft destinée à faciliter le provisionnement et la maintenance de Windows 10 en évitant aux professionnels IT de charger des images personnalisées.

Un nouveau mode d'auto-déploiement est disponible pour les Insiders. Il « étend l'expérience tactile de l'IT à l'utilisateur déployant le terminal » selon un article de blog du 7 juin. Actuellement, Windows Autopilot exige que les utilisateurs sélectionnent les paramètres de base comme la région, la langue et le clavier et entrent leurs informations d'identification.

Avec le mode Self Deploying, tout ce dont les utilisateurs auraient besoin serait de mettre sous tension un terminal avec Windows AutoPilot pour qu'il soit prêt à fonctionner.
Une nouvelle fonctionnalité de réinitialisation de Windows Autopilot est également disponible pour les testeurs Insider. Elle permet de réinitialiser et de redéployer un terminal Windows 10 géré par Intune sans nécessiter un accès physique à la machine. « Tout ce que vous avez à faire, c’est de cliquer sur un bouton dans Intune » précise l’éditeur.

Les Insiders peuvent dès à présent tester ces fonctionnalités avec la version de test Windows 10 Redstone 5 de cette semaine (17686) et Intune.

... / ... Lire la suite


Windows 10 April 2018 Update : des couacs, mais l'adoption grimpe à 50% - par Thoms le 01/06/2018 @ 12:01

Windows 10 April 2018 Update : des couacs, mais l'adoption grimpe à 50%

Technologie : Le déploiement de la dernière mise à jour de Windows 10, April 2018 Update, a été rapide et concerne 50% des utilisateurs de Windows 10. L’adoption n’a cependant pas été sans de multiples problèmes pour les utilisateurs.

Par Liam Tung | Jeudi 31 Mai 2018

Windows 10 April 2018 Update est la version de Windows 10 qui connaît le déploiement le plus rapide parmi les mises à jour de l’OS depuis sa sortie en 2015, selon AdDuplex, une société d'analyse publicitaire centrée sur Windows.

Windows 10 version 1803 - la mise à jour d'avril 2018 - atteint 50% de part de marché en un mois, alors que la Fall Creators Update ou version 1709 et la Creators Update ou la version 1609 ont mis respectivement deux et trois mois pour atteindre ce seuil.

Une rapidité de déploiement "irresponsable"

Windows 10 1803 est disponible au téléchargement depuis le 30 avril et a été poussé par Microsoft à partir du 7 mai.

Cette adoption rapide pourrait être le signe que la mise à jour est bien accueillie par les utilisateurs de Windows 10. Ce pourrait effectivement être le cas si ce n'était tous les problèmes auxquels ils ont été confrontés.

Comme le souligne Paul Thurrott, observateur de Windows, la rapidité de ce déploiement est « irresponsablement pire » qu'il ne l'avait prévu en raison de tous les bugs.

La semaine dernière a été marquée par une augmentation des plaintes des utilisateurs bloqués sur un écran noir après le passage à la 1803. Certains utilisateurs ont attribué le problème à l'antivirus Avast, mais l’éditeur de sécurité a nié en être la cause.

Cependant, Microsoft a confirmé depuis que le problème est causé par un conflit entre la version 1803 de Windows 10 et l'antivirus Avast.

La mise à niveau semble terminée mais, après s'être connectés, les utilisateurs exécutant Avast voient s’afficher un écran vide où apparaissent uniquement la Corbeille et une barre de tâches. En outre, le menu Démarrer ne fonctionne pas, tout comme le Gestionnaire de tâches.


Conflit entre Avast et Windows 10

Autre situation rencontrée par l’utilisateur : Windows redémarre à l'écran « Choisissez votre clavier », étape à laquelle il reste ensuite bloqué.

« En collaboration avec Avast, Microsoft a identifié qu'un élément d'Avast Behavior Shield entre en conflit avec l’April 2018 Update de Windows 10, et qui pourrait aboutir à cette expérience » commente Microsoft sur son forum à destination des utilisateurs.

« Avast a publié une mise à jour pour éviter ce problème. Une fois que vous avez restauré votre système, assurez-vous que votre antivirus Avast est à jour. »

L’éditeur fournit également des instructions aux utilisateurs de son système pour restaurer les machines Windows affectées par ce problème.

La mise à jour a également provoqué le blocage des terminaux lors de l'utilisation de Chrome et de nombreux problèmes liés aux écrans noirs sur les ordinateurs Dell Alienware. La semaine dernière, Microsoft a également publié des correctifs pour les SSD Intel et Toshiba.

Selon AdDuplex, les ordinateurs de Dell, MSI et Microsoft représentent une part plus importante des PC exécutant la version 1803 de Windows. En outre, les nouveaux terminaux Microsoft Surface sont mis à jour plus rapidement que les anciens.

... / ... Lire la suite



cadeau.gifSpécial !

Thoms87 , le portail du partage entre Amis tongue


Connexion...
 Liste des membres Membres : 102

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 4

Total visites Total visites: 508389  
Sondage
Que pensez-vous de Thoms87
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Résultats
Recherche



Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

^ Haut ^