Texte à méditer :  Devenir partenaire et avoir votre bannière ici avec lien vers votre site: Cliquer ICI   
Menu

Fermer Partenaires

Fermer Diaporamas

Fermer Tutoriels en Vidéo

Fermer Outils Web

Fermer Articles

Fermer Cours Programmation

Fermer Vidéos

Fermer Cours en vidéo

Logiciels gratuits

Fermer Bureautique

Fermer Dernières mises à jour

Fermer E-Mail

Fermer Multimédia

Fermer Réseaux

Fermer utilitaires

Ateliers Privés
Liste Privée
Créations perso



home.gifBienvenue sur Thoms87

 


Un moment de détente ?

Qui sommes nous ?



Votre site de partage entre Internautes débutants ou expérimentés. Que ce soit pour une toute première initiation ou pour découvrir de nouveaux logiciels, pour progresser ou pour se distraire.
Les principales techniques de l'informatique multimédia, communication, bureautique, photo numérique, vidéo, dépannage, discussion...

Et

Toutes les idées sur le numérique ...

Alors, inscrivez vous c'est Gratuit

S'Inscrire gratuitement sur le site


news.gifLes 6 dernières nouvelles


Windows 11 : lire des Blu-Ray 4K n’est pas possible avec les derniers processeurs Intel - par Thoms le 17/01/2022 @ 20:39

Windows 11 : lire des Blu-Ray 4K n’est pas possible avec les derniers processeurs Intel

Le 17/01/2022


Si vous possédez un processeur Intel de 11e ou 12e génération et que vous avez opté pour Windows 11, il ne vous est plus possible de lancer des Blu-Ray 4K protégés par des DRM. Et la faute n'en incombe pas à Microsoft, mais plutôt à Intel, qui a jeté aux orties une technologie que l'entreprise avait elle-même lancée il y a quelques années.

C'est fini : la lecture des Blu-Ray 4K n'est plus possible sous Windows 11 et avec les processeurs les plus récents Intel. En consultant la fiche technique des processeurs de 12e génération du fondeur, on s'aperçoit que ces derniers ne prennent plus en charge la technologie SGX (Software Guard eXtension).

Remise en cause pour son manque de fiabilité depuis quelques années, SGX offrait pourtant le moyen, parmi ses multiples atouts, de lire des Blu-Ray Ultra HD. Avec Windows 11 et les récents processeurs Intel, c'est en terminé de cette possibilité, et même le géant du logiciel Cyberlink a baissé les bras.

Les films sur Blu-Ray 4K ne sont pas supportés par les récents processeurs Intel

Apparue en 2016 avec la plateforme Skylake et développée par Intel, SGX est un ensemble d'instructions liées à la sécurité. Cette technologie permet de définir des zones de mémoire (appelées enclaves) dont le contenu est protégé. Elle s'assure qu'aucun processus extérieur, même s'il possède des privilèges élevés, ne puisse venir y lire ou enregistrer des données. Mais depuis 2017, la technologie SGX est la cible de menaces et de failles en tous genres. Prime+Probe, Plundervolt, attaque de type Spectre, pour n'en citer que quelques-unes.

Intel a donc récemment décidé d'arrêter les frais et ne plus en charge sa propre technologie de sécurité. Ainsi, avec Windows 11, les dernières versions des processeurs Rocket Lake (11e génération) et Alder Lake (12e génération) ne sont pas compatibles avec SGX.

Ce faisant, Intel a également condamné la lecture des Blu-Ray Ultra HD sous Windows 11. Car pour lire des disques Blu-Ray dans une définition 4K, le système a besoin de s'appuyer sur des DRM, lesquels sont justement gérés par la technologie SGX. Et même si SGX a été remplacé par une nouvelle technologie baptisée TDX (Trust Domain eXtensions), la lecture de Blu-Ray 4K reste impossible, dès lors que TDX continue à s'appuyer sur la certification SGX.

Aucun espoir d'une future compatibilité ?

Cyberlink, à qui l'on doit le logiciel PowerDVD, s'est penché sur la question, mais a finalement abdiqué. Aucune solution viable n'a été trouvée et il n'y a vraiment pas beaucoup d'espoir qu'un autre éditeur parvienne à faire que les films en 4K sur Blu-Ray puissent être lus sur un PC équipé de Windows 11 et d'un processeur Intel de 11e ou 12e génération. Notez cependant que cela n'affecte que la lecture en 4K. Les films en 1080p ne sont pas concernés.
 Pour les utilisateurs qui veulent continuer à lire leurs Blu-Ray UHD sur leur PC sous Windows, il n'y a que deux possibilités :

    soit rester sous Windows 10 et ne pas faire la migration vers Windows 11. Rappelons que Microsoft a prévu de maintenir Windows 10 jusqu'en 2025. Il leur reste donc 3 ans avant de devoir franchir le pas.
    soit conserver son ancien processeur et ne pas acquérir de CPU Intel Alder Lake ou Rocket Lake.

Source : BleepingComputer

... / ... Lire la suite


Comment télécharger et installer Windows 10 21H2 - par Thoms le 13/12/2021 @ 17:17

Windows 10 21H2 : télécharger la mise à jour de novembre

WINDOWS 10 21H2. Parallèlement au déploiement de Windows 11, Microsoft vient de publier une mise à jour pour Windows 10. Sans grande nouveauté pour les particuliers, cette version 21H2 corrige quelques bugs en apportant de petites améliorations..

Alors que tous les regards – ou presque – sont tournés vers Windows 11, le nouveau système d'exploitation pour PC qui a débarqué le 5 octobre (voir notre article pour en savoir plus), Microsoft continue de faire évoluer Windows 10. Mais en douceur, car l'éditeur concentre désormais tous ses efforts sur Windows 11 en incitant tous les utilisateurs de PC compatibles sous Windows 10 à franchir le pas. Une migration d'autant plus facile, que l'installation est simple et que la mise à jour est entièrement gratuite. Conséquences pratiques de cette stratégie : d'abord, contrairement à ce qui se passait jusqu'à présent, Windows 10 n'aura droit désormais qu'à une seule "grosse" mise à jour annuelle au lieu de deux : ensuite, et surtout, les futures versions se contenteront de corriger des bugs et d'apporter quelques améliorations mineures, essentiellement pour les entreprises, sans offrir de réelle nouveauté fonctionnelle. Et c'est déjà le cas avec la version 21H2 que Microsoft vient tout juste de commencer à diffuser. Une forme de marche forcée qui fait grincer des dents…    
Quelle est la date de sortie de Windows 10 21H2 ?

Microsoft, qui est évidemment très concentré sur la sortie de Windows 11, n'avait indiqué aucune date officielle pour la diffusion de Windows 10 21H2. On l'attendait pour octobre, mais elle commence seulement à être disponible depuis le 10 novembre. Elle sera proposée automatiquement par Windows Update à mesure de son déploiement progressif, qui s'étalera sur plusieurs semaines. Bien entendu, la mise à jour sera disponible les mois suivants, avant d'être remplacée par une nouvelle version qui sortira sans doute à la fin de l'année 2022, en plus de la traditionnelle synthèse mensuelle de correctifs (le fameux Patch Tuesday) que Microsoft diffuse le deuxième mardi de chaque mois. Dans le même temps, les utilisateurs disposant d'un PC compatible se voient systématiquement proposer de passer gratuitement à Windows 11. Mais cette évolution n'est pas obligatoire et il est possible de décliner la proposition et de rester sous Windows 10 tout en profitant de la version 21H2.
Quelles sont les nouveautés de Windows 10 21H2 ?
Autant le dire clairement, Windows 10 21H2 est une mise à jour mineure, avec peu de nouveautés. Logique, dans la mesure où Microsoft a reporté tous ses efforts vers Windows 11, qui profite de toutes les innovations que l'éditeur avaient préparées pour son système d'exploitation, que ce soit en termes de fonctions, d'interface, de sécurité ou d'ergonomie. De fait, Windows 10 21H2 apparaît comme une mise à jour d'entretien destinée à peaufiner l'existant en améliorant la stabilité, le but de Microsoft étant d'inciter les utilisateurs à basculer rapidement vers Windows 11.

En pratique, Windows 10 21H2 intègre les récentes mises à jour de sécurité cumulées ces derniers mois, en corrigeant des bugs et des failles, notamment la tristement fameuse vulnérabilité PrintNightmare qui a causé de nombreux soucis au printemps et à l'été 2021, en dépit de diverses tentatives de correction imparfaites. Elle ajoute aussi la prise en charge de la norme WPA3 H2E pour améliorer la sécurité de la connexion Wi-Fi, mais aussi quelques fonctions orientées vers les entreprises comme la gestion par Windows Hello Entreprise des modèles de déploiement simplifiés sans mot de passe ou le calcul via le GPU (circuit graphique) dans le sous-système Windows pour Linux (WSL).

La mise à jour de novembre 2021 intègre également un module invitant à tester à la compatibilité avec Windows 11 via l'utilitaire PC Health Check de Microsoft, pour inviter les utilisateurs à passer au nouveau système (voir notre fiche pratique). Mais, selon certains spécialistes, elle pourrait aussi inclure quelques nouveautés héritées des derniers "aménagements" pour Windows 11. On parle notamment de la nouvelle version de l'application Photos – qui permet, malgré son nom trompeur – de faire du montage vidéo, qui apporterait quelques améliorations, sans pour adopter le nouveau design de Microsoft réservé à Windows 11 (les fenêtres aux coins arrondis, par exemple).  
Comment télécharger et installer Windows 10 21H2 ?
Si vous êtes sur Windows 10 21H1, 20H2 ou 2004, la mise à jour d'octobre 2021 s'installe automatiquement via Windows Update. Il suffit de surveiller les notifications de Windows et d'aller vérifier sa disponibilité parmi les mises à jour proposées dans Windows Update.


Si vous êtes impatient, ou si la mise à jour n'apparaît pas automatiquement dans Windows Update, vous pouvez forcer la recherche et l'installation de la version 21H2 dès à présent en utilisant l'Assistant de mise à jour disponible sur le site de Microsoft. Le processus d'installation reste inchangé par rapport aux éditions précédentes, seuls le nom et la date de la version étant modifiés : vous retrouverez tous les détails de l'opération dans notre fiche pratique.



Enfin, si vous faites partie du programme Windows Insider, vous pouvez dès à présent télécharger la dernière version de test de Windows 10 21H2 sous forme de fichier ISO sur les serveurs de Microsoft. Bien que non définitive, elle est en principe stable et proche de la version finale. Mais évitez de vous précipiter : il est plus sage d'attendre la mise à jour officielle, et même de patienter un peu après sa diffusion massive, le temps de vérifier qu'elle ne pose pas de problème, comme cela a été le cas avec des versions antérieures de Windows 10…

... / ... Lire la suite


Des modèles d'imprimantes multifonction HP vulnérables à des failles critiques - par Thoms le 01/12/2021 @ 18:18

Des modèles d'imprimantes multifonction HP vulnérables à des failles critiques

Des failles critiques ont été découvertes dans le firmware FutureSmart de plusieurs centaines de modèles d'imprimante HP. Datant de 2013, elles ont pu être utilisées à des fins malveillantes, mais rappellent surtout l'importance des mises à jour et de l'isolation de ces périphériques.

Une équipe d’experts de F-Secure a trouvé des failles critiques dans un firmware nommé FutureSmart pour plus de 150 modèles d’imprimantes multifonction HP. Les travaux menés portent sur une version du firmware 2 SP1 datant de 2013. Pour Alexander Bolshev et Timo Hirvonen, « de nombreuses entreprises utilisent probablement ces appareils vulnérables. Et pour aggraver les choses, elles ne traitent pas les imprimantes comme des endpoints et oublie les règles d’hygiène de sécurité comme l’installation des mises à jour et la segmentation ».

Dans leurs travaux, les spécialistes ont découvert deux failles critiques. La première est la CVE-2021-39237 qui concerne deux ports de déboggage exposés sur l’imprimante multifonction et qui ne nécessite pas d’authentification. Il faut donc avoir un accès physique au périphérique. En se connectant à ces ports, les attaquants peuvent obtenir un accès shell privilégié aux différents runtime de l’appareil. Parmi ceux-ci, il y a EFI (Extensible Firmware Interface) connu sous le nom BIOS qui gère le processus de démarrage, l’environnement Linux pour le scanner et Windows CE pour la carte centrale qui gère l’interface utilisateur et contient la plupart des programmes pour activer les fonctionnalités de l’imprimante. A travers ces environnements, les cybercriminels peuvent « exfiltrer des informations confidentielles et installer un malware persistant ou fixé sur la mémoire. Il peut être utilisé pour collecter les informations qui transitent par l'appareil et pour s'introduire latéralement dans le réseau de l'entreprise.

Une seconde faille particulièrement dangereuse

La deuxième vulnérabilité, CVE-2021-39238, est jugée plus dangereuse en étant exploitable à distance. Son score de sévérité est de 9,3 au CVSS qui monte jusqu’à 10. Dans le détail, elle consiste en deux bugs de corruption de mémoire dans le code d’analyse des polices de l’imprimante. Des problèmes similaires avaient été trouvé dans Java en 2013 lors du concours de hacking Pwn2Own. Les brèches dans le code d’analyse de police pourraient concerner d’autres constructeurs d’imprimante que HP, mais les chercheurs se sont focalisés sur cette marque. Cette faille peut être exploitée dans un fichier diffusable via plusieurs vecteurs : depuis un lecteur USB, connexion au port LAN directement, à travers le réseau depuis un autre terminal, à partir d’un navigateur en envoyant une requête HTTP POST au port JetDirect 9100/TCP de l'imprimante. Ce dernier cas est jugé le plus sensible, car les attaques sont menées depuis l’extérieur du réseau local.

Reste la question de l’atténuation et de la correction de ces deux failles critiques. Les experts de F-Secure plaident bien évidemment pour une mise à jour régulière des firmwares des imprimantes. Il s’agit d’une étape importante, mais pas suffisante. Ils préconisent une isolation des imprimantes dans leur propre segment de réseau correctement protégé par un pare-feu. Selon eux, les postes de travail ne doivent pas pouvoir communiquer directement avec les imprimantes, mais avec un serveur d’impression dédié servant d’intermédiaire. Ce moyen n’atténuera pas toutes les attaques comme l’envoi de fichiers PDF malveillant, mais cela boquera une exploit via des protocoles comme JetDirect. Parmi les autres conseils, on retrouve la désactivation du port USB et la création de white list pour les adresses IP autorisées.


... / ... Lire la suite


Windows 10 21H2 - la nouvelle mise à jour disponible en novembre Dernière mise à jour de fonctionnal - par Thoms le 14/11/2021 @ 11:09

Windows 10 21H2 - la nouvelle mise à jour disponible en novembre
Dernière mise à jour de fonctionnalité ?

Microsoft proposera en novembre la seconde mise à jour pour Windows 10 de l’année, estampillée Windows 10 21H2.

Image

La firme de Redmond nous prévient qu’elle sortira la version finale de Windows 10 21H2 aux utilisateurs de Windows 10 au cours du mois de novembre 2021.

Au départ prévue pour être une mise à jour majeure, Windows 10 21H2 a perdu nombre de ses nouveautés au profit de Windows 11.

Elle sera donc au final une mise à jour mineure à l’instar de Windows 10 21H1.

Quelques petites nouveautés seront tout de même au programme de Windows 10 21H2, comme une amélioration de la sécurité de la connexion Wi-Fi via la prise en charge des normes WPA3 H2E.

Il est également question d’optimiser le déploiement et l’exécution du système par le support de Windows Hello for Business. Connue sous le nom de Cloud Trust, cette nouveauté sera toutefois proposée un peu plus tard pour Windows 10 21H2.

Mentionnons aussi le fait que sous Windows 10 21H2, la solution graphique est en mesure de prendre en charge les calculs dans le cadre de traitements sous Windows Subsystem for Linux (WSL) et d'Azure IoT Edge pour Linux sur Windows (EFLOW).

Microsoft en profite pour proposer au téléchargement l’ISO de ce qui devrait être l’édition finale de Windows 10 21H2.

Source : Microsoft

... / ... Lire la suite


Windows 11 : la dernière mise à jour aggrave les performances - par Thoms le 14/10/2021 @ 09:12

Windows 11 : la dernière mise à jour aggrave les performances des processeurs AMD, le patch arrive le 19 octobre
Microsoft vient de publier le premier patch Tuesday à destination de Windows 11. Seulement, la mise à jour est loin de régler le problème de diminution de performances des processeurs AMD, bien au contraire. En effet, elle ne fait qu'aggraver la situation. AMD a annoncé l'arrivée d'un correctif le 19 octobre.


 Comme vous le savez peut-être, Windows 11 vient tout juste de recevoir sa toute première mise à jour, plus connu sous le nom de Patch Tuesday. Si la MAJ en question a corrigé pas moins de 36 failles de sécurité, les possesseurs de processeurs AMD l'attendaient surtout au tournant pour une toute autre raison.

En effet, la version finale de Windows 11 déployée depuis ce 5 octobre 2021 rencontre plusieurs problèmes avec les SoC AMD. En premier lieu, l'OS peut faire tripler la cadence du cache L3. Cela peut entraîner des baisses de performances du processeur de l'ordre de 3 à 5% sur de nombreuses applications, tandis que cette perte monte entre 10 et 15% sur certains jeux comme Dota 2 ou encore Counter-Strike : Global Offensive.

En outre, un bug au niveau de la fonctionnalité UEFI-CPPC2 empêche le déplacement des threads vers le cœur le plus performant. De fait, la première mise à jour Windows 11 était attendu avec impatience pour corriger ces soucis. Seulement et comme nous l'apprennent nos confrères du site TechPowerUp, la latence du cache L3 a encore augmenté avec le déploiement du nouveau patch.
Les performances des processeurs AMD continuent de plonger sur Windows 11

Située à 10 ns sur Windows 10, la latence du cache L3 était déjà montée à 17 ns sur Windows 11. Et avec la mise à jour KB5006674 installée, cette latence est passée à 31 ns sur un processeur AMD Ryzen 7 2700X à huit cœurs ! Soit quasiment le double. AMD a confirmé la chose sur les réseaux sociaux et vient d'annoncer le déploiement de deux correctifs entre le 19 et le 21 octobre 2021 censés résoudre ces problèmes de performances.

Elle sera directement distribuée via Windows Update, en d'autres termes pas besoin d'un utilitaire spécifique. “La question de la CPPC2 a été résolue. Un nouveau mode de gestion de l'alimentation AMD est en cours d'élaboration et devrait être publié le 21 octobre […] Le problème de latence du cache L3 a été résolu par Microsoft. Microsoft prévoit de publier le correctif dans sa Windows Update 10C, prévue le 19 octobre”, assure AMD.

... / ... Lire la suite


Windows 11: Une période d'essai au démarrage - par Thoms le 08/07/2021 @ 18:33

Windows 11 : Microsoft laisse 10 jours pour revenir à Windows 10

Si la bascule sur Windows 11 ne vous convient pas, Microsoft laisse un délai de 10 jours pour retourner à Windows 10. Après cette période, il sera toujours possible faire marche arrière mais en le réinstallant depuis une ISO.


L'application du droit à l’erreur ou une totale confiance dans son prochain OS ? En tout cas, Microsoft va proposer un délai de 10 jours pour revenir à Windows 10, au cas où l’utilisateur ne serait pas à l’aise avec Windows 11. Jusqu'à présent, tout ce que l’on a pu voir du dernier OS semble très satisfaisant, même si les utilisateurs pourraient être surpris par son interface plus dépouillée. On sait que le prochain OS ne reprend pas certaines fonctionnalités de son prédécesseur.
Une période d'essai au démarrage

Dans l’aperçu officiel de Windows 11, on ne retrouve pas les Live Tiles dynamiques, le menu Démarrer est remplacé par des rangées d'icônes simplifiées, etc. On sait également que Microsoft prévoit d'ajouter d'autres fonctions propres à Windows 11 dans les futures versions bêta, par exemple l'intégration de Teams dans la barre des tâches, et des fonctionnalités de jeu pour PC comme Auto HDR.

Mais, pour se rendre compte de ces changements, il faudra installer Windows 11 quand il sera disponible. Heureusement, il est possible d’essayer la version finale de Windows 11 avant de s’engager. Et pour cela, inutile de s’inscrire au programme bêta Insider. Selon une FAQ diffusée par Microsoft parmi ses clients PC (celle-ci provient du vendeur MSI), tout utilisateur bénéficiera d’un délai de 10 jours après le téléchargement de Windows 11 pour l'essayer, puis revenir à Windows 10 s’il le souhaite.

Prévoir une ISO Windows 10 après le délai de 10 jours

La FAQ pose la question suivante : « Puis-je revenir à Windows 10 après la mise à niveau si je n'aime pas Windows 11 ? » La réponse officielle est la suivante : « Oui. Après avoir installé la mise à niveau de Windows 11, vous disposez d’une période de 10 jours pendant laquelle vous pouvez revenir à Windows 10 tout en conservant les fichiers et les données que vous avez apportés avec vous. Après ces 10 jours, vous devrez sauvegarder vos données et effectuer une « installation propre » pour revenir à Windows 10 ».
En d'autres termes, vous aurez 10 jours pour aller dans les Paramètres de Windows 11 > Mise à jour et sécurité > Récupération et ramener le PC à la version précédente de Windows. Une fois ce délai écoulé, il faudra trouver un fichier ISO de Windows 10 et le réinstaller. Cette flexibilité est assez surprenante, car Microsoft n'a pas toujours autorisé le retour à une version précédente après expiration de la période d’essai. Jusqu’à présent, l'éditeur a toujours dit que le support de Windows 10 serait assuré jusqu’en 2025. Ce qui laisse largement le temps pour se décider !

... / ... Lire la suite



cadeau.gifSpécial !

Thoms87 , le portail du partage entre Amis tongue


Connexion...
 Liste des membres Membres : 77

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 10

Total visites Total visites: 1102049  
Sondage
Que pensez-vous de Thoms87
 
Génial !
Bien
Moyen
Bof...
Résultats
Recherche



Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

^ Haut ^